Les grands Formats

L’espace, c’est le corps et le geste.

Un grand espace, c’est un conquête et une immersion.

Les rondes

Après avoir explorer durant des années le format carré et rectangulaire, j’ai voulu explorer le rond.

C’est le paysage, et particulièrement la Charente qui m’a amené a transcrire la perspective sinueuse du fleuve dans ce format.

La série Érotique

Je suis très pudique dans ma peinture, les signes sont cachés. L’amour et le désir son signifiés, codifiés. Il faut deviner.

C’est ma rencontre avec Isis-Bi-m, la déesse de l’amour qui m’a influencé pour cette série.

La série de l’état amoureux

J’explore dans ce quadriptyque l’intime. La chimie d’un état qui vous renverse entre rêve et réalité.

Le lapin d’Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll est la symbolique de la rêverie.

La discussion

Un dytique pour raconter un bavardage. Une femme, deux hommes.

L’exécution est rapide et la toile reste brut à certains endroits pour signifier l’intensité des propos.

Ma toile historique

Je n’ai pas souvent utilisé la peinture pour revendiquer ou seulement, ma liberté. 

Mais après les attentats de Charlie hebdo, nous étions tellement choqués, il fallait répondre par le crayon. Nos armes d’artistes devaient témoigner de nos valeurs, de notre héritage, de la fierté d’être Français.

Cette toile ou dessin, est faite sur le journal LE 1, qui montrait la statue de la liberté avec un tuba pour la COP 21 qui devait avoir lieu peu de temps après. Je l’ai retourné. Cette mère en colère, c’est la patrie, avec son BB, notre héritage républicain. Et le peuple qui se rassemble pour la défendre.

Le bleu

Serie Blue Experience, faite avec du pigment Majorelle rapporté de Marakeche.

J’ai découvert la difficulté du bleu, du liant, du Klein et j’ai rencontré le monochrome.

BLEU KLEIN